À propos

Qui sommes-nous ?

Toimaya Ya Maoudou (“un espoir pour demain” en comorien) est une association de solidarité internationale à but non lucratif qui œuvre pour développer l’accès à l’éducation aux Comores. Nous avons pour objectif de contribuer à l’amélioration des conditions d’apprentissage de la jeunesse comorienne en donnant accès aux jeunes à des cours de soutien gratuitement.

Elle apporte un soutien humain et matériel à la population locale vivant dans des conditions difficiles, notamment  aux jeunes Comoriens, dans un pays où le taux d’échec au baccalauréat avoisine les 80%.

L'origine de l'association

En 2017,  6 étudiants comoriens et français unis par la volonté de participer à l’essor de ce petit archipel, décident de fonder une association dans le but d’aider les jeunes dans leur éducation, domaine qu’ils jugent essentiel au développement d’un pays. Après avoir récolté des fonds, ils entament alors la rénovation d’une école primaire et la création d’un complexe éducatif dans la ville d’Iconi permettant l’accompagnement de nombreux élèves.

En 2018, soucieux de garder une pérennité et un dynamisme dans l’association, l’équipe fondatrice décide de lancer une équipe projet composée de 7 étudiants ingénieurs à l’Icam de Nantes et une équipe active de bénévoles comoriens pour poursuivre les actions et le suivi des jeunes toute l’année.

Aujourd’hui, Toimaya Ya Maoudou compte 3 équipes projet se renouvelant chaque année à Nantes, Paris et Aix-en-Provence ainsi que deux antennes comoriennes basées à Iconi et Mbéni, où deux centre éducatifs accueillent plus de 250 élèves chaque année.

"De l'éducation de son peuple dépend le destin d'un pays."
Benjamin Disraeli

Nos actions

Notre projet consiste à créer des infrastructures éducatives dans l’archipel des Comores afin de rendre l’éducation accessible à la jeunesse comorienne. L’ambition de Toimaya est ainsi de baisser le déficit éducatif au niveau de l’archipel des Comores, l’état comorien rencontrant des difficultés à garantir à sa population jeune (en 2016, 46% de la population avait moins de 20 ans) de bonnes conditions pour étudier.

Le nombre d’enfants non scolarisés aux Comores est très élevé : environ 28 000 enfants âgés de 6 à 11 ans ne sont pas scolarisés, dont environ 12 000 qui ne l’ont jamais été. Les jeunes de milieux plus déshérités sont les premières victimes de ce manque de moyens éducatifs. Ainsi, l’association souhaite, à travers ses actions, offrir une possibilité d’apprentissage aux enfants les plus défavorisés car l’éducation constitue, selon nous, un droit fondamental. Pour cela Toimaya sensibilise les enfants, professeurs bénévoles et parents sur l’importance de l’éducation.

De plus, l’association investit dans la création de nouvelles infrastructures et l’apport de matériel éducatif (livres, matériel informatique…) afin de compenser les manques importants constatés sur place et de permettre à tous de bénéficier des meilleures conditions d’apprentissage possibles.

Nos valeurs

En 2017,  6 étudiants comoriens et français unis par la volonté de participer à l’essor de ce petit archipel, décident de fonder une association dans le but d’aider les jeunes dans leur éducation, domaine qu’ils jugent essentiel au développement d’un pays. Après avoir récolté des fonds, ils entament alors la rénovation d’une école primaire et la création d’un complexe éducatif dans la ville d’Iconi permettant l’accompagnement de nombreux élèves.

En 2018, soucieux de garder une pérennité et un dynamisme dans l’association, l’équipe fondatrice décide de lancer une équipe projet composée de 7 étudiants ingénieurs à l’Icam de Nantes et une équipe active de bénévoles comoriens pour poursuivre les actions et le suivi des jeunes toute l’année.

Aujourd’hui, Toimaya Ya Maoudou compte 3 équipes projet se renouvelant chaque année à Nantes, Paris et Aix-en-Provence ainsi que deux antennes comoriennes basées à Iconi et Mbéni, où deux centre éducatifs accueillent plus de 250 élèves chaque année.